Marie-Louise d'Eu

Marie Louise d'Eu

Cuvée Prestige

Divertissement pour les sens. Élégance et raffinement absolus.

Millésime 2009

Aspect visuel

Une robe d’une grande et belle limpidité. Une réelle fraîcheur visuelle. Un nuancier de jaune citron, de reflets argentés qui scintillent sous le feu des lumières. De jolies bulles viennent agrémenter le plaisir visuel par un dégagement harmonieux, une création habile de chapelets qui dansent au gré des mouvements du vin.

Aspect olfactif

Le nez est remarquable, marqué par une fraîcheur aromatique. La combinaison et la symbiose des 3 cépages forment une belle structure, élégante et fine. Des notes d’agrumes, de citron, de pamplemousse et de mandarine. Un nez d’une belle puissance aromatique, et d’une grande féminité.

Aspect gustatif

La bouche est en adéquation parfaite avec l’approche olfactive ; nette, franche et croquante. Une première approche de fruits frais, tels que la poire, la chaire de cerise, quelques notes de pâtisseries et de viennoiseries. On y décèle facilement de la brioche, une note de vanille de Bourbon. Les sensations au palais sont onctueuses et légèrement miellées. La balance sucre/acide est très judicieuse, la bouche est vive. L’apport structurel des 3 cépages offre une finale persistante, tout en fruité sur quelques notes de fleurs blanches.

Millésime 2006

Aspect visuel

Un festival de bulles forme de jolies arabesques, des chapelets dansant au gré de la nucléation de ces millions de fines bulles offrant un spectacle tout à fait étonnant. Ceci, bien sûr, si vos verres le permettent ! Une belle limpidité, une pureté cristalline, une couleur de jaune de Nickel. Les couleurs sont tendues et nettes, laissant présager un vin d’une belle fraîcheur et d’une grande vivacité. Les reflets dorés renvoient les rayons lumineux sur les fines parois du verre.

Aspect olfactif

Avec une belle fraîcheur d’agrumes, de citron et de pamplemousse rose, on peut y déceler des notes d’aubépine, de chaume humide, mais aussi de la compote de pomme fraîchement écrasée. La finale olfactive est axée sur les fleurs ; pensée, bégonia, avec une pointe de marguerite. Les arômes sont francs et nets, ils évoluent au fur et à mesure de la dégustation, tantôt sur les fruits, tantôt sur les fleurs.

Aspect gustatif

L’attaque en bouche est veloutée du fait de sa mousse espiègle qui tapisse délicatement le palais. Les sensations tactiles de l’effervescence apportent beaucoup de douceur et de fraîcheur. L’éclatement des millions de bulles permettent d’exalter la complexité des saveurs. Une grande finesse, de l’amplitude et un caractère soyeux accompagnent le citron et le pamplemousse sucré. La combinaison des trois cépages dans des proportions judicieuses, accompagnée d’une balance entre les sucres et l’acidité naturelle de nos vins, assurent un équilibre parfait.
La bouche est vive et longue, les saveurs s’y succèdent à des rythmes irréguliers. On y perçoit de l’amande amère, une pointe de caramel et de l’acacia en fleurs.
La finale est joviale, longue et d’une grande finesse.

Champagne Pascal MACHET
2 rue de Micaillé
51380 Vaudemange
FRANCE

Print Friendly, PDF & Email